LANZAROTE  2024

Les Canaries sont une destination hivernale idéale en Van. Pour bien commencer l'année et passer l'hiver au chaud avec le Jumpy, nous décidons de retourner à Lanzarote. Cette île permet de  profiter d'endroits complètement isolés pour bivouaquer en toute liberté.
Comme l'an dernier, pour le black friday, les billets de la compagnie de ferry ARMAS sont à moitié prix, soit 330 euros pour la traversée à 2 avec le Jumpy, sans cabine. Les dates de retour ne sont pas en ligne au moment des promos, on prendra donc seulement l'aller.
Départ pour Huelva  en ce début Janvier, 1400km que l'on parcourra tranquillement en une semaine. Puis une traversée de 1100km en ferry, soit environ une trentaine d'heures.

 

Après avoir eu bien froid sur les hauts plateaux d'Andalousie, arrivée sur le littoral avec des températures bien plus clémentes. Nous avons 3 jours d'attente avant d'embarquer.

 

 

Entre Huelva et Mazagón, des km de rues désertes menant nul part pour des projets immobiliers abandonnés, comme il en existe tant en Espagne. Il y a plus joli, mais cela fera un point de chute pour bivouaquer tranquillement en attendant d'embarquer.

 

Toute la journée de gros navires entrent dans le port de Huelva en longeant la plage.

 

Samedi 13 janvier, embarquement à bord du Volcan de Tinamar

 

 

Débarquement toujours impressionnant du pilote qui a la charge de manoeuvrer le ferry à quai.

Dimanche 14 janvier, débarquement à Arrecife, avec une température de 25° ça fait du bien!

Première nuit au petit village naturiste de Charco del Palo, 22° dans le jumpy au lever du jour, soit 12° de plus que sur la péninsule.

17 Janvier, la mer est calme, l'eau est à 21° parfait pour se baigner.

Une girelle paon (pez verde) à part en soupe, on ne sait pas si ça se mange, mais c'est joli, allez hop je remets à la mer, il vaut mieux les observer sous l'eau avec le masque.

 


18 Janvier - Lever de soleil, tranquillité absolue.

 

Toujours à Charco del Palo

 

Le petit village d'Arrieta

 

 

Le volcan Corona, vue sur le village de Ye

 

 

Vue sur la Graciosa, 8eme île des Canaries

 

 

 

 


20 Janvier - Sous la lumière du soir

 


 Vue sur la plage de Famara

 


Tranquilles sur la côte Est...

 

23 janvier -  Arrecife

 

 

 

Retour à Charco del Palo, un peu plus à l'écart sur la piste, un lieu où l'on se sent tellement bien.

 

 

 

 


Petit enclos circulaire de pierres volcaniques, appelé "soco" comme il y en a des milliers sur l'île, permettant de s'abriter du vent.

 

Lever de soleil ce jeudi 25 janvier, un ciel de feu.

 

 


Côté lune avant le lever du soleil

 

30 janvier - Le temps reste au beau fixe, sans vent, les températures sont  estivales, la mer toujours à 21°, baignades tous les jours depuis notre arrivée, le paradis!

 

 


Baignade jusqu'aux derniers rayons de soleil

 

02 février - A Puerto Calero

 

Playa Quemada

 

 

03 février - Jolie randonnée depuis playa Quemada, à travers les montagnes arrides du massif de Los Ajaches, jusqu'à Playa la Casa, pour y découvrir son adorable jardin secret.

 

 

 

 

 

 

Après 4km de marche, on arrive à Playa la Casa et son jardin secret perdu au milieu de nulle part.

Le jardin secret a été créé par mes parents, Juan María et Natalia (ceux de la Toyota jaune) Ils ont commencé à la fin des années 80, pour se divertir les jours où la mer ne permettait pas de pêcher. Au cours de toutes ces années, nous l'avons agrandi, entretenu et réparé. Le nom "The Secret Garden" a été écrit en pierres par un touriste qui est passé ici (c'est pourquoi il est en anglais). Nous avons commencé à le décorer avec des bouées qui ont été apportées par les marées, et les personnes qui le visitent ont coutume d'y laisser des souvenirs. À la périphérie du jardin se trouve le tombeau de Kevin, le chien gardien qui aboyait sur les visiteurs pendant plus de dix ans.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et dire qu'à quelques km d'ici, dans les grandes stations balnéaires, les plages sont bondées

 

04 février - encore une belle et chaude journée, mais avec une mer bien agitée

 

 

06 février - au petit matin à Charco del Palo, la piscine naturelle pour nous tout seul

 

17 février - Gros coup de vent, la mer est démontée, heureusement que les piscines naturelles de Charco del palo permettent de se baigner et de rester à l'abri du vent, Le Jumpy quand à lui, est recouvert de sable!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20 février - La mer et le vent se sont calmés, direction la côte ouest, qui reste cependant toujours agitée. Le petit village de la Santa et son minuscule port de pêche.

 

 

 

Les chalutiers accostent directement dans une remorque, qui est remontée sur le quai à l'aide d'un treuil.

 

 

 

 

 

21 Février - randonnée sur le volcan Montaña Cavera, proche de Caleta de Famara

 

 

 

 

 

 

 

 


Clic pour Agrandir

Notre point de bivouac principal à Charco del Palo, et sa piscine naturelle, complètement abrîtée du vent et des vagues, un lieu paradisiaque!


 Clic pour Agrandir

 

27 Février, vents violents, nous nous réfugions à l'intérieur de l'île. Ci dessous la petite ville de Teguise.

 

 

 

 

 

Une maison et son jardin à l'abandon, les oeuvres subsistent.

 

Quelques façades avec des ouvrants typiques.

 

 

 

 

 

 

 

Vue depuis le château de Teguise

 

Les petits villages de Guatiza et Mala

 

 

 

 

 

 

 

 

05 Mars - randonnée à travers les champs de lave, depuis El Golfo jusqu'à la playa del Paso

 

 

 

 

 

 

Au fond playa del Paso

 

 

 

 

 

Encore un endroit calme et désert pour bivouaquer

Près des salines de Janubio

 

 

12 mars - Comme tous les matins, réveil avec un magnifique lever de soleil

Puis la journée se déroule paisiblement

 

Toujours basés à Charco del Palo, seuls, tranquilles dans ce petit coin de paradis, au milieu du sable et de la lave, avec l'océan qui nous berce.

 

16 mars - On alterne, un petit tour sur la côte ouest, mer très calme, mais malgré cela l'océan se déchaîne sur les côtes rocheuses. Nous sommes à Tenesar, un petit village authentique hors des circuits touristiques. Il y a de la place partout pour bivouaquer, sans personne aux alentours. Des trous d'eau pour se tremper, car il est impensable de se baigner en pleine mer du côté ouest de l'île.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des petits bassins pour se rafraîchir à l'abris des vagues

 

A l'écart de Tenesar, un magnifique endroit pour passer une nuit tranquille

 

Au dessus de Haria, encore un petit coin désert pour passer une bonne nuit

 

23 mars - au lever du jour, l'orage arrive

 

 

24 mars - Réveil sous un ciel de feu, après avoir eu une journée perturbée, avec un cumul de pluie de 3mm!

 

Journée encore un peu orageuse mais avec de bons créneaux pour bronzer et nager dans notre petit lagon préféré, et un magnifique arc en ciel pour finir la journée.

 

 

 

04 avril - Les lagons de Caletón Blanco, du côté d'Orzola

 

 

Mariage du végétal et du minéral

 

 

 

06 avril - Playa de la Canteria à Orzola

Plantation d'aloès à Orzola

Les figuiers de barbarie commencent à fleurir

 

Volcan de la Corona

Dans l'après-midi la calima arrive d'un coup avec son air chargé de sable, suivi d'une vague de chaleur, 37° relevé, qui heureusement ne dure que 3h.

 

09 avril - Toujours à Charco del Palo, beau et chaud, mais....... gros coup de vent et mer déchaînée, aucune baignade possible, même dans les piscines naturelles qui habituellement sont bien protégées des vagues.

 

 

 

 

 

Le petit lagon si tranquille de Charco del Palo, méconnaissable sous les vagues

 

 

 

 

 

17 avril - Randonnée dans les vignobles de la Geria, entre la Florida et le volcan de Juan Belloa.
Les pieds de vigne sont protégés du vent dans des socos, cela permet également de recueillir l'humidité de l'air, la pluie étant très rare.  C'est un cépage blanc, la Malvoisie volcanique. On est loin des rendements des vignobles traditionnels. C'est un travail énorme et le prix du vin s'en ressent, aux alentours de 20 euros pour les bouteilles les moins chères.

 

 

 

 


Aeonium Lancerottense

 

 

 

 

 

 

 

 

Les coulées de lave du côté de Masdache

 

 

 

 

Aeonium Lancerottense

 

 

 

 

 

 

 

 


Au milieu des coulées de lave pour passer une bonne nuit


Clic pour Agrandir

 

20avril - Un joli voilier ancien, poussé par les alizés, au large de Charco del Palo

 

 

04 Mai - Avant de reprendre le ferry, nous passons les 3 derniers jours au calme, au bout du monde dans le petit village de Tenesar, un lieu unique où l'on aimons aller.

 

 

 

 

 

Les creux dans les pierres volcaniques se remplissent d'eau lors des grandes marées, ces roches noires chauffent fortement sous le soleil, ainsi le sel se forme rapidement, on peut en récolter des kilos en quelques minutes.

 

 

Dernière nuit, après 4 mois passés à Lanzarote... et s'endormir avec le bruit de l'océan et les cris envoûtants des pardelas

 

Une dernière balade dans Tenesar, un joli petit village typique, qui n'est  alimenté ni en eau, ni en électricité.

 

 

 

 

 

 

Au port d'Arrecife, en attendant le ferry

 

Embarquement sur le Ciudad de Valencia

 

Heureusement nous sommes à l'extérieur sur le pont supérieur, nous avons ainsi l'accès libre au Jumpy. C'est assez bruyant, mais nous avons pu y passer les 2 nuits dedans.

 

08 Mai - Etape traditionnelle par los Baños thermal de Zújar. Ce petit lac chaud de 40mx20m, est alimenté par des sources d'eau chaude.

Au lever du jour, le lac fume, température extérieure 12° et l'eau est à 38° toute l'année

 

 

 

 


 L'argile noire tapisse le fond du lac, c'est bon pour la peau!

 

Puente de Génave et les eaux rouges du Rio de Guadalimar

 

 

12 mai - Arrêt de quelques jours au camping naturiste d'El Portus, près de Cartagena, où nous avons une carte annuelle d'entrée à la journée.

 

 

15 mai- Cette fois, c'est vraiment le retour, il reste 900km que l'on va faire en quelques jours. Etape entre Alicante et Valencia, grosse chaleur,  on trouve un  coin bien à l'ombre sur une petite route déserte sur les hauteurs de Moixent.

 


La petite ville de Buñol et un joli petit coin de rivière dans la garrigue

 


En se rapprochant de la frontière, la petite ville de Besalú

 

17 mai - Cette fois, nous sommes arrivés à la maison, beaucoup de travail de rangement, nettoyage du van, enlever les herbes dans le jardin... aussi se ré-habituer au "confort" d'une maison, avec de l'eau qui coule des robinets, d'une douche chaude, de l'électricité à volonté... et surtout penser aux prochains voyages, heureusement nous arrivons à la belle saison.

RETOUR ACCUEIL

RETOUR JUMPY

JUMPY A FUERTEVENTURA

JUMPY A LANZAROTE - 2023