RETROPLANE.net Index du Forum
FAQ - Charte - Rechercher - Fichiers - Map - Membres - S'enregistrer - Annuaire - Vérifier ses messages privés - Connexion

Histoire des moteurs - Collection
Aller à la page Précédente
1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20,
21, 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30, 31, 32, 33, 34, 35, 36, 37, 38, 39, 40,
41, 42, 43, 44, 45, 46, 47, 48, 49, 50, 51, 52, 53, 54, 55, 56, 57, 58, 59, 60 Suivante

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    RETROPLANE.net Index du Forum -> Aéromodèles Antiques
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
outremanchot
Fidèle Posteur
Fidèle Posteur


Inscrit le: 11 Jan 2012
uk.gif

Localisation: Indre et Loire
Âge: 79 Vierge

MessagePosté le: 28/10/2015 16:52    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Michel ! Super, j'ai appris des choses.

Deux observations, concernant d'abord les ventes probablement décevantes.
Dans les prix (élevés) que tu cites, le moins cher est le REA 10. Or, ayant fait tourner pratiquement tous ces moteurs, c'est bien le REA qui est le meilleur (au moins jusqu'au Micron 60), donc vendre les Delmo et les Micron à allumage ne devait pas être évident...

Puis concernant le manque de "podiums", il y a quand même eu les fameux records (du monde même) de Jean Guillemard, et René Jossien a connu un peu de réussite en VL (dont 2ème au championnats de France), avec un Delmo 5 type 49, qui réside actuellement dans mon armoire !
Puis, indépendamment de tous les "problèmes", le 5 Delmo "diesel/glow" est tout simplement génial...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
morin jm
Fidèle Posteur
Fidèle Posteur


Inscrit le: 22 Fév 2011
france.gif

Localisation: saone et loire
Âge: 51 Lion

MessagePosté le: 10/11/2015 13:56    Sujet du message: Bubgay 60 1948 Répondre en citant

Histoire de faire un peu de barouff!
le Bungay "High Speed" de 1948
une tentative pour concurrencer les McCoy Dooling et Hornet 60
un moteur très intéressent magnifiquement usiné (la finesse du piston fait un peu craindre des soucis)
a l'époque la sauce n'a pas prise , le moteur a été produit en petit nombre
il faut dire qu'il est pas facile à installer avec le carbu sur le dessous et ses performances sont très proches des autres et il était un peu plus chère
il tourne magnifiquement pour une consommation pas racontable en ces temps de sommet écologique (j'ai rien qu'a trop honte)
il est un original, pas une réplique Woody's (qui a fait de magnifiques moteurs)
(le porte hélice est une modif perso pour mes didis)
bref! beaucoup de bruit ce matin Wink








Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
pierre alberola
Maniaco Posteur
Maniaco Posteur


Inscrit le: 11 Mar 2012
france.gif

Localisation: Montpellier

MessagePosté le: 10/11/2015 14:28    Sujet du message: Répondre en citant

Très belle pièce, tous les moteurs de vitesse anciens sont magnifiques, avec leurs transferts bulbeux, les grosses buses tulipées, toute une époque...les sommets payés par les contribuables pour amuser la galerie, on s'en tape!Vive les moteurs qui crachent , qui pètent, et vive le nitrométhane! Cordialement! Pierre
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
raduga
Fidèle Posteur
Fidèle Posteur


Inscrit le: 13 Mai 2010
france.gif

Localisation: Pyrénées orientales
Âge: 60 Taureau

MessagePosté le: 03/12/2015 18:15    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,
Aujourd’hui je vous présente la plus petite réalisation d’un grand constructeur transalpin, j’ai nommé SUPER TIGRE. Au cours de sa longue carrière, Jaures GAROFALI a produit une large gamme de moteurs. Imaginez : son plus gros monocylindre le G 4500 a une cylindrée 90 fois plus grande que celle du G 28, sujet du jour, qui ne fait que 0,5 cc. C’est d’ailleurs sa plus petite réalisation. Grace à l’auto-allumage, dés 1945/46 et en 1948 avec la commercialisation des bougies luisantes (glow plug) on a vu apparaître des moteurs dans des cylindrées inconnues jusque là, le plus souvent entre 0,8 et 1cc. Ils ont fait le bonheur (pas forcément rapidement) de nombreux jeunes modélistes mais pas seulement. Dans les années 50, certains en ont même réalisé de plus petits comme notre constructeur italien. Lancé en 1955, il complète une gamme de 14 moteurs en se plaçant sous le G 25 de 1 cc et le G 26 de 1,5 cc qui sont apparus en 1954. Il est proposé en deux versions : auto-allumage ou bougie luisante. Très bien réalisé, il reprend les canons de l’époque : le cylindre en acier qui comporte deux échappements latéraux se visse dans le carter et reçoit une culasse également vissée. La fixation sur le couple moteur se fait de façon radiale en utilisant les deux vis tenant le bouchon de carter. La course et l’alésage sont identiques : 8,5mm. Le poids est de 36 gr. Les hélices recommandées vont de 13cm / 7.5 à 15 cm / 7,5. La puissance est donnée pour 0,05 cv à 15 000tr/mn. Distribué par les établissements Y. DRHOUIN de TUNIS, importateur officiel pour la France et les colonies, il était vendu 3200 frs en 1956. Par comparaison un WEBRA PICCOLO de 0,8cc coûtait 3500 frs en version auto allumage et 3750 frs en version à bougie luisante. Notre 0,9 MICRON METEORE national s’échangeant lui contre 5500 frs. Ce modèle ne va pas avoir de successeur car à partir des années 60, SUPER TIGRE va surtout s’orienter vers la réalisation de mécaniques ayant une cylindrée de 2,5 cc et plus.





















Brochure M.R.A modèle réduit de voiture seconde édition





Model aircraft août 1955

La prochaine fois je vous présente le premier moteur français produit en grande série.
A+
Michel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail  
pierre alberola
Maniaco Posteur
Maniaco Posteur


Inscrit le: 11 Mar 2012
france.gif

Localisation: Montpellier

MessagePosté le: 04/12/2015 08:42    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour! Merci pour ces photos! ST a fait un 10 de vitesse ,sorti sauf erreur en 51, très belle fonderie, mais pas excellent en vcc, meilleur en voitures. Yves Drouhin s'était installé à Sète vers 1960, et y avait un commerce de MR; il a produit pendant quelques temps un petit diesel(1 ou 1,5)...puis tout ça a mal fini. Cordialement! pierre
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
outremanchot
Fidèle Posteur
Fidèle Posteur


Inscrit le: 11 Jan 2012
uk.gif

Localisation: Indre et Loire
Âge: 79 Vierge

MessagePosté le: 04/12/2015 09:21    Sujet du message: Répondre en citant

Pierre, J'espère que tu verras le "ST 10 de vitesse" ici bientôt !
J'en ai fait tourner dernièrement, et je vais faire une petite vidéo.
Il s'agit du G24/60, dont les premiers exemplaires sont sortis pour le CdM de vitesse, au mois de mai ou juin 1953, où il y avait aussi Serge Malfait avec un Micron 60.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
raduga
Fidèle Posteur
Fidèle Posteur


Inscrit le: 13 Mai 2010
france.gif

Localisation: Pyrénées orientales
Âge: 60 Taureau

MessagePosté le: 04/12/2015 10:08    Sujet du message: Répondre en citant

« pierre alberola » a écrit:
il a produit pendant quelques temps un petit diesel(1 ou 1,5)...puis tout ça a mal fini. Cordialement! pierre

Bonjour Pierre,
il s'agit du MS 10, je l'ai présenté en page 3.

Amicalement,
Michel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail  
pierre alberola
Maniaco Posteur
Maniaco Posteur


Inscrit le: 11 Mar 2012
france.gif

Localisation: Montpellier

MessagePosté le: 04/12/2015 12:30    Sujet du message: Répondre en citant

Exactement! Merci Brian! Pierre
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
outremanchot
Fidèle Posteur
Fidèle Posteur


Inscrit le: 11 Jan 2012
uk.gif

Localisation: Indre et Loire
Âge: 79 Vierge

MessagePosté le: 07/12/2015 21:47    Sujet du message: Répondre en citant

Il y a environ 6 mois, j'ai acquis un Ohlsson Miniature de 1937. Il s'agit du premier moteur produit en série par Irwin Ohlsson.





Une fois nettoyé, je n'ai pas pu m'empêcher de le faire tourner un peu.
Ces vieux moteurs sont très faciles de mise en oeuvre, et ce fut un vrai plaisir.
Sur la vidéo, j'ai mis quelques sous-titres en français (pas tous, faut qu'il y en aient pour tout le monde !).
Bref, pour ceux qui aimeraient voir un très vieux moteur tourner superbement, ben... c'est ici:

https://youtu.be/EjMlobHFXhs
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
raduga
Fidèle Posteur
Fidèle Posteur


Inscrit le: 13 Mai 2010
france.gif

Localisation: Pyrénées orientales
Âge: 60 Taureau

MessagePosté le: 08/12/2015 20:08    Sujet du message: Répondre en citant

bonjour à tous,
ces vielles mécaniques font quand même une belle mélodie. J’espère que les poules de Madame continuent d’apprécier Laughing

encore bravo Brian pour cette vidéo
amicalement,
Michel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail  
raduga
Fidèle Posteur
Fidèle Posteur


Inscrit le: 13 Mai 2010
france.gif

Localisation: Pyrénées orientales
Âge: 60 Taureau

MessagePosté le: 30/12/2015 23:53    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,
Aujourd’hui je vous présente le premier moteur français produit en grande série : le POLYMECANIQUE 1.D.1 distribué en exclusivité par les établissements CEKO.
Dans la deuxième moitie de 1940 après les tragiques événements des mois de mai et juin précédents, la vie de « temps de paix » reprend dans un contexte nouveau et particulier.
L’activité modéliste redémarre et un certain nombre d’établissements rouvrent leurs portes. Ils commercialisent les stocks d’avant guerre en attendant une reprise des fabricants nationaux car les importations, provenant à l’époque essentiellement des Etats Unis et de la Grande Bretagne, ne sont plus dans l’air du temps. Au niveau des constructeurs de moteurs, c’est le désert, pas un seul ne reprendra une activité. La seule tentative de reprise que j’ai trouvé vient du Cercle Peugeot qui dans le numéro de mars 1941 de L’AEROPHILE annonce la relance prochaine de la production de son célèbre 10cc, mais cela va rester lettre morte. En fait, à cette même date, le seul qui se démarque, c’est le magasin parisien : A LA SOURCE DES INVENTIONS qui distribue depuis quelques mois en exclusivité un nouveau venu : L C. Voyant un créneau à prendre, la direction des établissements CEKO décide de commercialiser un moteur. Ce n’est pas la première fois puisque déjà en 1936/37 le modèle CEKO 10 avait été produit. Ayant eu vent de ce projet, Raymond TYKOCZINSKI, agent MOTOBECANE à Charleville-Mézières et ami proche de Charles BENOIT, un des fondateurs de la société POLYMECANIQUE, les met en relation. L’affaire est conclue et cela tombe bien car en cette période difficile, l’entreprise de Pantin qui produisait avant la guerre une large gamme de moteurs de motos et mobylettes, doit faire face à une la baisse de régime importante et fait feu de tout bois pour maintenir un minimum d’activité et ainsi éviter la fermeture et le départ de son personnel en Allemagne dans le cadre du S.T.O (service du travail obligatoire). Il est décidé de produire un 2cc car la tendance est plutôt à la réalisation de petits avions. La commercialisation débute à l’été 1941. Une publicité parait régulièrement à partir du numéro de juillet du M.R.A. L’accent est mis d’emblée sur le fait que c’est le premier à être réalisé en grande série. Le succès semble au rendez vous puisque dans le numéro de janvier 1943 de la même revue, il est dit que la première série de mille moteurs a été vendue et que les réservation pour la seconde démarrerons ultérieurement. On va retrouver cette annonce sans changement jusque dans le numéro de mars 1944. Cette date semble marquer la fin de la commercialisation. Au regard de la situation générale du moment, je trouve que la vente d'un millier de moteurs en un an et demi est remarquable mais je suis surpris de la chute brutale d’intérêt qui fait que tout au long de 1943 il ne va pas y avoir suffisamment de précommande pour lancer une nouvelle production. Je me demande si l’encart publié à partir de début 1943 n’est pas juste un coup de pub pour relancer les ventes.













Notice constructeur





La boite

Caractéristiques techniques :
Le carter et le cylindre sont en alpax, la culasse et la bielle sont en duralumin.la chemise et le vilebrequin sont en acier au chrome nickel. Le rupteur est réglable par excentrique.
Alésage : 14 mm, course : 18 mm poids nu 100 gr, régime d’utilisation : 6500 tr/mn avec une hélice de 24 cm.la puissance est suffisante pour faire voler des motomodèles de 550 à 750gr (données constructeur)
Une originalité que j’ai trouvé en nettoyant les moteurs, c’est une pièce qui rempli le bas du carter probablement pour en réduire le volume au maximum car elle affleure la jupe du piston lorsque celui ci est au point mort bas. A noter aussi le carénage pour protéger la vis platinée de la poussière. Dans la pratique, il était souvent démonté car il ne remplissait pas bien sa fonction et compliquait le nettoyage. Je tiens ça du premier utilisateur du N° 857.
Au cours de la production il y a eu quelques évolutions. Voici celles que j’ai relevées en comparant trois moteurs.
Sur l’excellent site : http://jmcollection.free.fr/ , on peut voir un des premiers le n° 94.
Sur les photos suivantes, il s’agit du n° 550,













le réservoir est maintenant métallique et le cylindre est plus « travaillé » au niveau de sa jonction avec le carter.
Sur le n° 857 ci-dessous,










le moulage du palier avant est plus « abouti ». La cuve du réservoir est plus grande. C’est d’ailleurs ce réservoir que l’on retrouve sur le STAB 2,27cc mais avec un système de fixation différent. Sur le cylindre les trois réserves de matière qui reçoivent les vis fixant la culasse sont plus hautes. Elles descendent maintenant jusqu’au haut de l’échappement. Enfin l’usinage des ailettes de la culasse est différent.




N° 857 à gauche, 550 à droite




N° 550 à gauche, 857 à droite




N° 550




N°857
Que ceux qui en possèdent nous fassent partager leurs constatations surtout par rapport au numéro de série, cela permettrait de compléter encore mieux l’histoire de cette belle petite mécanique.

Voilà pour aujourd'hui, la prochaine fois je vous présente une réalisation de la maison TAIFUN.
Comme c'est le dernier post de l'année, je vous souhaite un bon réveillon demain
A+
Michel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail  
pierre alberola
Maniaco Posteur
Maniaco Posteur


Inscrit le: 11 Mar 2012
france.gif

Localisation: Montpellier

MessagePosté le: 31/12/2015 09:11    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour Michel, vraiment deux belles pièces! Il faudrait que Brian Cox nous passe l'article détaillé qu'il avait fait pour MEW en96;il situe la fin de production vers juin 42 et pense que des carters ont pu être écoulés par la suite à des amateurs.Juste une précision, le STO, dans ses deux formes commence plus tard que mi 42 . Tous mes voeux! Pierre
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
outremanchot
Fidèle Posteur
Fidèle Posteur


Inscrit le: 11 Jan 2012
uk.gif

Localisation: Indre et Loire
Âge: 79 Vierge

MessagePosté le: 01/01/2016 11:20    Sujet du message: Répondre en citant

D'abord bonne année tout le monde !
Puis, Merci Michel pour ce petit texte sur le Polymécanique. J'ai appris des choses, comme d'habitude.
Le seul Polymécanique que j'ai gardé est le N° 336, qui a un réservoir en plastique, et il a la particularité d'être le premier moteur à étincelle que j'ai jamais fait tourner, au milieu des années 80.
Avec l'ami Jean Bohic, on avait l'habitude de faire des petites séances de tournage sur les bords de la Seine, à Boulogne.
Evidemment, je "ne m'y connaissais pas". Jean avait quelques notions, mais n'avait jamais réellement fait tourner un tel moteur (je pense).
Cependant, avec un peu de logique, on y est arrivé sans trop de problèmes.
Peu de temps après, j'ai également trouvé quelques jeux de pièces (moulages, etc.) pour finir et monter les moteurs soi-même (assez pour monter 4 moteurs, il me semble). Si mes souvenirs sont bons, j'ai dû échangé ces "Polymécaniques en kit" avec Claude Dhekaier qui, lui, avait toutes les compétences pour finir la construction.
Maintenant, ça doit faire 30 ans que mon Polymécanique n'a pas tourné...
Je vais faire une vidéo !!!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
allouchery
Apprenti Posteur
Apprenti Posteur


Inscrit le: 02 Nov 2013
france.gif


MessagePosté le: 01/01/2016 13:16    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour et bonne année à tous.
J’ai eu l’occasion d’avoir 3 Polymécanique, tous avaient un réservoir court en plastique et en métal.
Sur les 3 exemplaires, le palier avant est lisse et ne comporte pas des nervures de renfort.
Le modèle que j’ai récupéré auprès de B. Cox était complet sans le numéro de série en pièces détachées toutes les pièces sont usinées, sauf le piston qui était plus fort de quelques centièmes qu’il fallait roder pour l’adapter sur la chemise.
A mon avis sur le moteur N° 550, le palier n’est pas d’origine, il est moulé au sable et on voit des imperfections du à l’écroulement du sable lors de l’empreinte de la plaque modèle sur le sable et une retouche à la lime pour l’adapter au contour extérieur du carter.
Lorsqu’on voit la finesse des pièces de fonderie sur le Polymécanique, tout est moulé dans des moules coquilles métallique.
Toujours sur le modèle N°550, le réservoir n’est pas d’origine, c’est un réservoir du Stab 2.27 et 1.25.
Il y a quelques années, j’ai eu l’occasion d’approcher le fils de Raymond TYKOCZINSKI, il possédait plusieurs kits de moteurs à monter qu’il vendait à un prix exorbitant sans N° de série, j'en conclus que tous les moteurs sans N° de série étaient montés à partir d’un kit.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail  
CLAUDIUS07
Stagiaire Posteur
Stagiaire Posteur


Inscrit le: 17 Jan 2016
france.gif


Âge: 67 Verseau

MessagePosté le: 17/01/2016 16:25    Sujet du message: Qui connaît ce vénérable moteur ? Répondre en citant

Bonjour à tous (et à toutes)

En fouinant dans mes archives pour cause de déménagement prochain, je retrouve ce vénérable engin ...
Je ne sais rien de lui, juste que mon père (aéromodéliste de 1945 à 1950, en gros) l'avait entre les mains depuis longtemps, je ne l'ai jamais vu tourner. Place aux photos :



Sur cette image de face, on voit un P et un L entrelacés dans un losange.









On aurait donc un 5 cm3 auto-allumage à compression fixe, peut-être d'avant guerre ...

Le réservoir en forme d'obus présente à l'arrière (dessus) un orifice fileté qui devait correspondre au trou de remplissage. La culasse toute plate m'intrigue beaucoup ! Les ailettes de refroidissement semblent rapportés, sur la photo de face on voit que la plus haute est fendue et elle bouge.

Je n'ai pas tenté de le démonter (il est, comment dire ... "un peu" gommé !) et je n'ai donc pas pu mesurer la course ni l'alésage, cependant il a des mensurations très voisines de celles du Marquet M5 auto-allumage que je possède par ailleurs (et que j'ai vu tourner, lui !). [clap] [clap]

On aurait donc un 5 cm3 auto-allumage à compression fixe, peut-être d'avant guerre, et vraisemblablement made in France ...

Alors, quid de ce "PL" ou "LP" ? Serait-ce La Polymécanique ?

Un grand merci et moult [clap] [clap] [clap] à qui me mettra sur une piste !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    RETROPLANE.net Index du Forum -> Aéromodèles Antiques Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente
1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20,
21, 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30, 31, 32, 33, 34, 35, 36, 37, 38, 39, 40,
41, 42, 43, 44, 45, 46, 47, 48, 49, 50, 51, 52, 53, 54, 55, 56, 57, 58, 59, 60 Suivante
Page 30 sur 60

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers
Vous pouvez télécharger des fichiers

Zone de Téléchargement du Forum et Site Retroplane


Images aléatoires album Retroplane, clic pour Agrandir

Forum en Flux RSS