RETROPLANE.net Index du Forum
FAQ - Charte - Rechercher - Fichiers - Map - Membres - S'enregistrer - Annuaire - Vérifier ses messages privés - Connexion

tube pitot
Aller à la page
1, 2, 3 Suivante

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    RETROPLANE.net Index du Forum -> Technique
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
pikadon
Stagiaire Posteur
Stagiaire Posteur


Inscrit le: 17 Nov 2006
france.gif

Localisation: lyon

MessagePosté le: 25/01/2007 10:49    Sujet du message: tube pitot Répondre en citant

Bonjour à tous.

Je cherche à fabriquer un petit tube pitot pour un calculateur de vol/telemetrie PDA que je développe pour les planeurs RC. Cependant je seche sur le materiau à employer. Les formes peuvent etre multiple et le tube d'envirion 2 à 3 mm de diametre doit pouvoir faire un angle de 70° sans s'écraser. Savez-vous s'il existe un materiau de ce diametre susceptible d'etre travaillé à la main ?

merci d'avance pour votre aide.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
VincentB
Serial Posteur
Serial Posteur


Inscrit le: 23 Jan 2006
world.gif

Localisation: Béziers somewhere in the world
Âge: 56 Scorpion

MessagePosté le: 25/01/2007 11:12    Sujet du message: Répondre en citant

je serais tenté de dire tube laiton éventuellement recuit, mais peut être que tu as besoin d'une surface super propre et lisse dans le coude? quand on les cintre soi même avec un câble, sable, ressort... ça parait propre, mais bon, peut être pas assez à l'intérieur pour ton besoin Confused


Retroplane the World Touch - On the Web since 1854.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
pikadon
Stagiaire Posteur
Stagiaire Posteur


Inscrit le: 17 Nov 2006
france.gif

Localisation: lyon

MessagePosté le: 25/01/2007 11:37    Sujet du message: Répondre en citant

merci de ton aide. Interressant cette technique pour le cintrage. Tu peus m'en dire plus ?
Mon avis est que tant que le tube n'est pas écrasé et la section reste à peu près constante, la mesure n'est pas faussée. C'est une hypothèse de travail, on verra à l'usage. Je crois, d'après ce que j'ai pu ramassé sur le web que le point le plus délicat reste l'embouchure du tube et le bord d'attaque de l'épaisseur du tube. Du papier de verre suffit-il à travailler le laiton ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
VincentB
Serial Posteur
Serial Posteur


Inscrit le: 23 Jan 2006
world.gif

Localisation: Béziers somewhere in the world
Âge: 56 Scorpion

MessagePosté le: 25/01/2007 11:46    Sujet du message: Répondre en citant

Le tube laiton de ce diamètre, tu le trouveras en magasin de modélisme, ensuite tu peux le chauffer au rouge sur la gazinière sur la zone à plier, ça te permettras d'avoir un tube plus maléable
pour le cintrer il faut remplir au mieux l'intérieur, le plus simple c'est de trouver du câble genre câble de frein de vélo ou moto... tu le mets dans le tube, et tu cintres à la main, tu peux aussi cintrer pendant que le tube est chaud et rouge ça devrait encore être plus maléable. Si tu n'arrive pas a cintrer proprement, il te faudra faire un outil comme les cintreuses, une poulie avec une gorge dans laquelle le tube prends appui
l'idéal pour cintrer sans déformation, serait de remplir de sable trés fin de le tasser et boucher les extrémités du tube, mais mettre du sable, même trés fin dans un diametre de 2mm, ça doit pas être évident...

le tube laiton se travaille sans problème avec du papier de verre



Retroplane the World Touch - On the Web since 1854.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Laurent14
Incurable Posteur
Incurable Posteur


Inscrit le: 22 Mai 2006
france.gif

Localisation: Saint Philbert des Champs Calvados France

MessagePosté le: 25/01/2007 13:40    Sujet du message: Répondre en citant

« VincentB » a écrit:
l'idéal pour cintrer sans déformation, serait de remplir de sable trés fin de le tasser et boucher les extrémités du tube, mais mettre du sable, même trés fin dans un diametre de 2mm, ça doit pas être évident...


Il y a plus simple, tu bouches une extrémité, tu remplis d'eau sans faire de bulles et tu congèles 24 heures.

Après c'est tout bon avec une petite cintreuse maison.

Cette technique est utilisé pour fabriquer les trombones à coulisse et le diametre du tube c'est autre chose que du 2mm.







Le bonheur ne vaut d'être vécu que s'il est partagé.

Doucement le matin, pas trop vite le soir.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
VincentB
Serial Posteur
Serial Posteur


Inscrit le: 23 Jan 2006
world.gif

Localisation: Béziers somewhere in the world
Âge: 56 Scorpion

MessagePosté le: 25/01/2007 13:42    Sujet du message: Répondre en citant

je ne connaissais pas du tout cette astuce, j'aurais pensé que la glace casse à la pliure. J'essayerais ce truc la prochaine fois que j'aurais besoin


Retroplane the World Touch - On the Web since 1854.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
pikadon
Stagiaire Posteur
Stagiaire Posteur


Inscrit le: 17 Nov 2006
france.gif

Localisation: lyon

MessagePosté le: 25/01/2007 13:52    Sujet du message: Répondre en citant

Merci beaucoup pour toutes ces astuces, vous etes plein de ressources !
Je me mets en quete.

A bientot.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Laurent14
Incurable Posteur
Incurable Posteur


Inscrit le: 22 Mai 2006
france.gif

Localisation: Saint Philbert des Champs Calvados France

MessagePosté le: 25/01/2007 13:58    Sujet du message: Répondre en citant

Pour avoir vu faire sur les trombones, la glace ne casse pas.
Les tubes font 15 à 20mm de diametre et les extrémités ne sont pas bouchées.

Après, pour rattraper une éventuelle déformation et mettre le tube au bon diamètre (ça doit être précis), ils font passer dans le tube, une bille d'acier au bon diamètre (très légèrement plus grosse que le tube), poussée par d'autre billes d'acier légèrement plus petites. Quand la première bille ressord à l'autre bout, c'est fini.

Tout ça c'est peut être un peu hors sujet, mais c'est pour la culture générale.







Le bonheur ne vaut d'être vécu que s'il est partagé.

Doucement le matin, pas trop vite le soir.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Texier Serge
Accro Posteur
Accro Posteur


Inscrit le: 17 Juin 2006
france.gif

Localisation: Nouveau changement, Montevideo
Âge: 70 Lion

MessagePosté le: 13/02/2007 16:45    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour à vous,

Je rajoute mon petit grain de sel, et non pas de sable, sur l'état de surface des conduits d'un tube pitot.

Dans l'aviation grandeur, même si l'on recherche un état de surface parfait, le parfait n'existe pas, c'est pour cette raison que l'on "étalone" les installations barométriques sur les aéronefs, et on les "compense".

On utilise pour cela un banc de réglage, on branche les tuyaux sur le pitot et sur les statiques, on envoie de l'air dont on connait la pression et on règle la capsule barométrique pour s'approcher au mieux de la vitesse correspondante.

Le calculateur de vol/telemetrie PDA que tu développes doit sûrement pouvoir être "compensé" ou "étaloné".

J'ajouterai que tu dois sûrement avoir envie de mesurer aussi la pression "altitude", ce qui implique non seulement un tube pitot, mais aussi des prises de pression statique. L'implantation du pitot et des statiques doit répondre à des règles qui évitent les influences "aérodynamiques" de la structure de l'aéronef.

Un pitot mal placé mesurera la pression dynamique moins bien que le seul fait d'un tuyau de liaison dont l'état de surface n'est pas parfait. Son implantation par rapport au vent relatif doit être parfaitement choisie.

Le positionnement des statiques doit être le plus possible hors des champs de pression du mobile en mouvement. En général, on les positionne le long du fuselage, à l'arrière, entre l'aile et le stabilisateur.

En résumé, la réalisation d'un tube pitot ne sera jamais parfaite, mais le résultat final (la mesure de la vitesse, ou de l'altitude) dépend surtout d'un bon calibrage de l'installation sur le modèle.

Tiens nous au courant, ton expérience est intéressante.



Un atterrissage est réputé terminé lorsque le dernier morceau cesse de rebondir.

Serge
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
erwan
Psycho Posteur
Psycho Posteur


Inscrit le: 17 Aoû 2006
france.gif


MessagePosté le: 13/02/2007 18:20    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir

Pourla statique, je suis relativement adepte des statiques cabine!!

En fait pour un altimetre, sur unaeronef non pressuridé, jelelaisse tout betement débranché

Erwan
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
pikadon
Stagiaire Posteur
Stagiaire Posteur


Inscrit le: 17 Nov 2006
france.gif

Localisation: lyon

MessagePosté le: 13/02/2007 21:19    Sujet du message: Répondre en citant

http://yannick.selles.free.fr/VarioRC/RCvario.zip

Ce lien est le software tournant sur le PDA, ça n'est pas completement terminé mais c'est déjà représentatif. Ca tourne sur PDA ARM/win CE et assimilé sous wm2003. Dites moi ce que vous en penser si vous le voulez ?

J'ai trouvé du laiton qui devrait faire l'affaire pour mon pitot. Je m'y colle dans les jours qui viennent. C'est vrai que l'installation va faire la difference pour ce qui est de la lecture de l'IAS. Le pb c'est qu'il existe une infinité de tailles de planeur RC, à la différence des réels, et que chaque propriétaires a sa propre façon de l'amménager.
Mon capteur de pression statique pour l'altitude(vario) n'est pas equipé de prise de tuyauterie, il est protégé par la gaine thermo qui enveloppe le module. Seul le capteur de vitesse possède un port de branchement. Pour ce qui est de la compensation du vario, c'est l'affaire du PDA qui recalcule cela grace à l'IAS/VARIO et un facteur de compensation.
Les essais d'altimetres sur le dos du planeur ou à l'intérieur montrent que le résultat restent assez bon. Mais je m'interroge encore sur ce point. C'est donc un statique cabine tout simple.
Pour l'IAS, une fois tout ça branché, et grace à la vitesse GPS je vais pouvoir apprécier la qualité du truc et compenser s'il le faut.
De toute façon, des coeff seront dispo sur le PDA pour d'eventuel correction.

Pour faire un point sur l'avancement par rapport à la version ci dessus :
je fini d'integrer la gestion des "taskpoint" pour les courses.
Et je commence le logiciel PC de rendu post flight/calcul des points (le PDA log les vols au format igc comme les vrais).
Voila voila. Merci de votre aide, j'apprecie beaucoup.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Texier Serge
Accro Posteur
Accro Posteur


Inscrit le: 17 Juin 2006
france.gif

Localisation: Nouveau changement, Montevideo
Âge: 70 Lion

MessagePosté le: 13/02/2007 23:23    Sujet du message: Répondre en citant

« erwan » a écrit:
Bonsoir

Pourla statique, je suis relativement adepte des statiques cabine!!

En fait pour un altimetre, sur unaeronef non pressuridé, jelelaisse tout betement débranché

Erwan


Bonsoir Erwan,

Les prises de pression laissées libres à l'intérieur d'un fuselage sont une solution acceptable sur un planeur ancien, parce que la vitesse d'évolution est relativement faible, le volume de fuselage important et très aéré. Ca fonctionne déjà beaucoup moins bien sur les planeurs modernes, plus rapides et très étanches. Ils ont tous de jolis pitot-static sur le haut de leur rérive, maintenant.

Sur un "petit modèle réduit", tout reste à démontrer. J'ai le souvenir d'essais effectués sur un Big Lift équipé d'un système de ce genre, mais artisanal; il y a 15 ans, et on vérifiait l'altitude réelle de l'avion par triangulation optique, ensuite on dépouillait l'enregistrement de la capsule altimétrique.
Les données variaient en fonction de la vitesse horizontale, jusqu'à ce qu'on installe une prise statique extérieure.

Maintenant, avec l'informatique et les capteurs modernes, genre Siemens, on doit pouvoir "compenser" les résultats en fonction des variations aérodynamiques.

Reste à faire des essais systématiques, nouveau métier, pilote d'essais de modèles réduits !! Sympa .......



Un atterrissage est réputé terminé lorsque le dernier morceau cesse de rebondir.

Serge
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
erwan
Psycho Posteur
Psycho Posteur


Inscrit le: 17 Aoû 2006
france.gif


MessagePosté le: 13/02/2007 23:26    Sujet du message: Répondre en citant

j avais raisonné comme toi, surle fait que le modèle réduit vole lentement!

C'est clair qu'il va falloir une bonne batterie de test pour confirmer tous les résultats!
Je sus vraiment intéréssé par ce système

Erwan
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Texier Serge
Accro Posteur
Accro Posteur


Inscrit le: 17 Juin 2006
france.gif

Localisation: Nouveau changement, Montevideo
Âge: 70 Lion

MessagePosté le: 13/02/2007 23:30    Sujet du message: Répondre en citant

GLOUPS,

J'ai répondu à Erwan sans avoir vu que "pikadon" avait donné des éléments de son installation juste avant.

Sympa comme installation, on fait tellement vite des progrès dans ces domaines !!

Donc module altimétrique à prise statique "cabine", et grosses capacités logicielles de "calibration" et de "compensation".

Donc l'état de surface intérieur du tube pitot ne sera pas si important que ça pour les mesures, puisque tout est ensuite mixé par le programme du PDA. C'est bien ça ?



Un atterrissage est réputé terminé lorsque le dernier morceau cesse de rebondir.

Serge
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Texier Serge
Accro Posteur
Accro Posteur


Inscrit le: 17 Juin 2006
france.gif

Localisation: Nouveau changement, Montevideo
Âge: 70 Lion

MessagePosté le: 13/02/2007 23:40    Sujet du message: Répondre en citant

« erwan » a écrit:
j avais raisonné comme toi, surle fait que le modèle réduit vole lentement!

C'est clair qu'il va falloir une bonne batterie de test pour confirmer tous les résultats!
Je sus vraiment intéréssé par ce système

Erwan


Rapide le Erwan, [clap]

Ce qu'on peut craindre sur un "petit" modèle réduit, dont le fuselage est plein d'aspérités "énaurmes" l'intérieur du fuselage peut être en partie "en dépression" en fonction de la vitesse d'évolution, et cela peut fausser les mesures instantanées.

Nous, on avait à l'époque essayé de mettre le capteur altimétrique dans un sac étanche, relié à l'extérieur par un tuyau et ce tuyau sortait du fuselage, comme une prise de statique classique sur un avion normal grandeur.

Voili voilà



Un atterrissage est réputé terminé lorsque le dernier morceau cesse de rebondir.

Serge
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    RETROPLANE.net Index du Forum -> Technique Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page
1, 2, 3 Suivante
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers
Vous pouvez télécharger des fichiers

Zone de Téléchargement du Forum et Site Retroplane


Images aléatoires album Retroplane, clic pour Agrandir

Forum en Flux RSS