RETROPLANE.net Index du Forum
FAQ - Charte - Rechercher - Fichiers - Map - Membres - S'enregistrer - Annuaire - Vérifier ses messages privés - Connexion

Histoire des moteurs - Collection
Aller à la page Précédente
1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20,
21, 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30, 31, 32, 33, 34, 35, 36, 37, 38, 39, 40,
41, 42, 43, 44, 45, 46, 47, 48, 49, 50, 51, 52, 53, 54, 55, 56, 57, 58, 59, 60,
61 Suivante

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    RETROPLANE.net Index du Forum -> Aéromodèles Antiques
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Polecat
Fidèle Posteur
Fidèle Posteur


Inscrit le: 08 Oct 2011
retroland.gif

Localisation: Valflaunès
Âge: 56 Vierge

MessagePosté le: 23/11/2017 19:56    Sujet du message: Répondre en citant

Au passage, en regardant les photos ci dessus et en comparant avec mon moteur je constate qu'il me manque la petite vis pour bloquer le carbu... Où en trouver une ???
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Philippe26
Incurable Posteur
Incurable Posteur


Inscrit le: 10 Fév 2015
france.gif

Localisation: Allan près de Montélimar
Âge: 65 Sagittaire

MessagePosté le: 23/11/2017 20:36    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir,
Ce démarreur fonctionne avec deux mains si je comprends bien.
Une tient la poignée, l'autre tire sur la ficelle gâce à l'anneau.
On maintient une certaine pression sur le cône, et on tire la ficelle ? c'est bien comme çà que l'on faisait ?
Philippe



Je ne suis pas vieux, je suis jeune depuis plus longtemps que vous......
I am not old, I am young for longer than you .....
"C'est impossible, dit la Fierté; c'est risqué, dit l'Expérience; c'est sans issue, dit la Raison; mais essayons, murmure le coeur » W.A.Ward
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail  
raduga
Fidèle Posteur
Fidèle Posteur


Inscrit le: 13 Mai 2010
france.gif

Localisation: Pyrénées orientales
Âge: 60 Taureau

MessagePosté le: 23/11/2017 20:39    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir Rémy,
génial pas besoin de batterie mais par contre il faut un aide pour tenir l'avion. Sinon, à mon avis, il ne faut pas que le moteur soit trop comprimé.
Je regarde et te tiens au courant pour la vis.

A+
Michel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail  
Philippe26
Incurable Posteur
Incurable Posteur


Inscrit le: 10 Fév 2015
france.gif

Localisation: Allan près de Montélimar
Âge: 65 Sagittaire

MessagePosté le: 06/12/2017 00:04    Sujet du message: Moteur Micron - André Gladieux Répondre en citant

Bonne nuit,

Voici ma très modeste contribution à ce fil sur les moteurs anciens, un article paru fin d'année 50 dans Modèle Mag, sur les moteurs Micron, le 60 pour être précis, qui venait de propulser l'avion de Laniot à plus de 200 km/h.





Philippe



Je ne suis pas vieux, je suis jeune depuis plus longtemps que vous......
I am not old, I am young for longer than you .....
"C'est impossible, dit la Fierté; c'est risqué, dit l'Expérience; c'est sans issue, dit la Raison; mais essayons, murmure le coeur » W.A.Ward
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail  
raduga
Fidèle Posteur
Fidèle Posteur


Inscrit le: 13 Mai 2010
france.gif

Localisation: Pyrénées orientales
Âge: 60 Taureau

MessagePosté le: 08/12/2017 18:36    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,
Dés que les moteurs à essence pour reprendre une expression de l'époque ont été régulièrement employé, les modélistes n'ont eu de cesse de trouver des moyens pour se faciliter la tache lors de la mise en route. Voici la proposition d'un modéliste déjà célèbre: Henri VARACHE. Cet article est tiré de l'Air pour les Jeunes n°23 de février 1938.





lorsque Henri VARACHE dit: contact, il faut comprendre la mise sous tension du circuit électrique alimentant la bougie à étincelle.
A+
Michel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail  
JMP_blackfoot
Fidèle Posteur
Fidèle Posteur


Inscrit le: 16 Mar 2010
france.gif

Localisation: Ohio
Âge: 76 Capricorne

MessagePosté le: 09/12/2017 05:46    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,

J'ai un moteur Dynamic 1,49cc auquel il manque le piston, le contre-piston et la bielle.
Pour pouvoir refaire ces éléments, j'aurais besoin au minimum de l'angle d'ouverture de l'échappement, de savoir si le piston est plat ou conique et, on peut rêver, des dessins cotés.
Je constate aussi que le cylindre ne se visse pas à fond dans le carter.
Y-a-t-il une rondelle à prévoir?
Merci d'avance pour tout renseignement.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Philippe26
Incurable Posteur
Incurable Posteur


Inscrit le: 10 Fév 2015
france.gif

Localisation: Allan près de Montélimar
Âge: 65 Sagittaire

MessagePosté le: 09/12/2017 10:41    Sujet du message: Répondre en citant

« raduga » a écrit:
Bonjour,
Dés que les moteurs à essence pour reprendre une expression de l'époque ont été régulièrement employé, les modélistes n'ont eu de cesse de trouver des moyens pour se faciliter la tache lors de la mise en route. Voici la proposition d'un modéliste déjà célèbre: Henri VARACHE. Cet article est tiré de l'Air pour les Jeunes n°23 de février 1938.

lorsque Henri VARACHE dit: contact, il faut comprendre la mise sous tension du circuit électrique alimentant la bougie à étincelle.
A+
Michel


Simplissime.... mais est-ce que cela fonctionnait vraiment ? je veux dire arrivait-il vraiment à démarrer autre chose qu'un Cox 0,8 ou un Baby bee... ? je me le demande... mais sinon, pour ces mini moteurs qui d'origine démarraient avec un simple ressort, pourquoi pas....

Merci de ce souvenir,

Philippe



Je ne suis pas vieux, je suis jeune depuis plus longtemps que vous......
I am not old, I am young for longer than you .....
"C'est impossible, dit la Fierté; c'est risqué, dit l'Expérience; c'est sans issue, dit la Raison; mais essayons, murmure le coeur » W.A.Ward
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail  
outremanchot
Fidèle Posteur
Fidèle Posteur


Inscrit le: 11 Jan 2012
uk.gif

Localisation: Indre et Loire
Âge: 80 Vierge

MessagePosté le: 09/12/2017 12:12    Sujet du message: Répondre en citant

Philippe, de ta réponse, on voit que tu n'as jamais fait de la compétition "caoutchouc", des Wakes par exemple.
Le couple généré par un écheveau de 16 brins de 6x1 est énorme, rien à voir avec les petits ressorts à la noix ! Il faut même être assez costaud pour remonter un gros moteur caoutchouc...
Je pense que tu as été induit en erreur par le dessin. Les 2 brins que montre le dessin sont "symboliques" et n'ont rien à voir avec le montage qu'il préconise dans le texte !
Ma seule réserve serait que si tous les paramètres sont "bons" pour qu'un moteur à rupteur puisse tourner, eh bien il démarre très facilement, on n'a qu'à pousser l'hélice doucement. Mais si tous les paramètres ne sont pas bons, eh bien il ne tournera pas, et ce n'est pas un démarreur quel qu'il soit qui changera la situation...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Philippe26
Incurable Posteur
Incurable Posteur


Inscrit le: 10 Fév 2015
france.gif

Localisation: Allan près de Montélimar
Âge: 65 Sagittaire

MessagePosté le: 09/12/2017 12:39    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour Outremanchot,

Oui, tu as tout a fait raison, je n'ai jamais remonté de gros élastiques de compétition.... mais, j'apprends, j'apprends...
Un camping cariste anglais, rencontré en Ecosse, sous le Ben Nevis, m'avait montré un système de remorquage de voiture derrière camping car avec deux simples barres . La voiture roulant au sol, sans pilote suivait docilement son camping car... j'avais été ravi d'apprendre cette technique qui n'était alors pas autorisée en France... et il m'avait dit cette phrase que j'ai toujours en mémoire : Ce n'est pas un jour perdu que celui où l'on apprend quelque chose.... donc je n'ai pas perdu cette journée, ni celle-ci...
Je comprends du coup, le fuseau KBKBK de GPB.... la traction étant énorme, elle détruisait rapidement les fuseaux de planeurs pas assez costauds...

Alors merci, de m'apprendre encore des choses à mon âge...

Philippe



Je ne suis pas vieux, je suis jeune depuis plus longtemps que vous......
I am not old, I am young for longer than you .....
"C'est impossible, dit la Fierté; c'est risqué, dit l'Expérience; c'est sans issue, dit la Raison; mais essayons, murmure le coeur » W.A.Ward
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail  
raduga
Fidèle Posteur
Fidèle Posteur


Inscrit le: 13 Mai 2010
france.gif

Localisation: Pyrénées orientales
Âge: 60 Taureau

MessagePosté le: 13/12/2017 19:24    Sujet du message: Répondre en citant

« JMP_blackfoot » a écrit:
Bonjour,

J'ai un moteur Dynamic 1,49cc auquel il manque le piston, le contre-piston et la bielle.
Pour pouvoir refaire ces éléments, j'aurais besoin au minimum de l'angle d'ouverture de l'échappement, de savoir si le piston est plat ou conique et, on peut rêver, des dessins cotés.
Je constate aussi que le cylindre ne se visse pas à fond dans le carter.
Y-a-t-il une rondelle à prévoir?
Merci d'avance pour tout renseignement.


bonjour,
sur mes 2 DYNAMIC il n'y a pas de joints. je n'ai pas réussi a démonter les cylindres, j'ai pas voulu trop forcer.Mais voici 2 éléments qui vont peut être t'aider dans ta restauration.










A+
Michel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail  
raduga
Fidèle Posteur
Fidèle Posteur


Inscrit le: 13 Mai 2010
france.gif

Localisation: Pyrénées orientales
Âge: 60 Taureau

MessagePosté le: 14/12/2017 19:42    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour à tous,
retour sur les démarreurs,
d'abords deux exemples des années 30.









ces deux dessins sont tirés d'un article de Max WILLIAMS, de son vrai nom Max MOURLOT, publié dans le n° 52 d'octobre 1938 de la revue TOUT LE SYSTEME D.

Ensuite retour sur le modèle TAIFUN avec une photo en action. Le moteur est un HOBBY de 1cc




Tirée du catalogue GRAUPNER 1960

A+
Michel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail  
Philippe26
Incurable Posteur
Incurable Posteur


Inscrit le: 10 Fév 2015
france.gif

Localisation: Allan près de Montélimar
Âge: 65 Sagittaire

MessagePosté le: 14/12/2017 19:51    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir,

Merci pour ces exemples fort intéressants....

Je pense que le premier (maintenant que je connais la force des écheveaux d'élastiques), devait être fort efficace et pratique, car manipulable d'une main tandis que l'autre maintenait l'avion.

Philippe



Je ne suis pas vieux, je suis jeune depuis plus longtemps que vous......
I am not old, I am young for longer than you .....
"C'est impossible, dit la Fierté; c'est risqué, dit l'Expérience; c'est sans issue, dit la Raison; mais essayons, murmure le coeur » W.A.Ward
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail  
raduga
Fidèle Posteur
Fidèle Posteur


Inscrit le: 13 Mai 2010
france.gif

Localisation: Pyrénées orientales
Âge: 60 Taureau

MessagePosté le: 16/12/2017 11:38    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour à tous,
Aujourd’hui je vous présente une production française de la deuxième moitié des années 30, le TRAIN 0.0.0
Emile TRAIN qui est né le 22 octobre 1877 à Saint-Etienne, a été dés son plus jeune âge attiré par la mécanique. Il marche sur les traces de son père habile mécanicien qui après avoir travaillé à la Manufacture d’Armes de Saint Etienne, ouvre un magasin de cycles. C’est là que notre homme du jour va commencer à concrétiser sa passion. A la fin de ses études, c’est le départ pour Paris. Après un passage chez De Dion-Bouton, il s’installe en 1902 à Courbevoie et réalise son premier moteur de moto. En 1909 une nouvelle passion le taraude: l’aviation. Il conçoit un premier avion, un monoplan. Son talent fait encore merveille, les progrès sont rapides. Il obtient aux commandes de son appareil le brevet de pilote n° 167 le 9 Août 1910. Malheureusement le 21 Mai 1911 au départ de la course Paris Madrid il a un accident. Si lui n’a rien, le ministre de la guerre Maurice Berteaux décède. Après enquête, il n’est pas mis en cause mais cela va profondément le marquer et il va progressivement quitter ce milieu. Il revient vers les deux roues en 1914 en reprenant la fabrication de moteurs puis de motos complètes. Au milieu des années 30, dans un contexte de plus en plus concurrentiel, l’entreprise doit se diversifier pour se maintenir. C’est un peu le retour aux sources avec la présentation d’une gamme de moteur destinées à l’aviation de tourisme. Au même moment on assiste dans le pays à un regain d’intérêt pour l’aéromodélisme. Une nouvelle catégorie se développe: les avions à moteur à essence. Il est probable que l’entreprise compte un certain nombre de pratiquants et progressivement l’idée de réaliser un moteur pour se positionner sur ce nouveau marché prend corps. Le fait qu’un concurrent, TERROT, en ai présenté un y est peut être aussi pour quelque chose. A l’automne 1936, il est décidé d’en lancer l’étude. L’objectif est d’en proposer un le plus petit possible pour rendre le transport de l’avion plus facile. Ce dernier étant en même temps plus léger, il devrait, en théorie, moins souffrir de certains retours mouvementés sur la planète. Après quelques recherches, une cylindrée de 3 cc est retenue, cela à l’avantage de le positionner sur un créneau encore sans concurrence. A la fin du mois de novembre, lors du quinzième salon de l’aviation qui se tient sous la verrière du grand palais et où il est également possible de voir de nombreux acteurs du monde modéliste, l’entreprise communique sur son prochain lancement comme il est rapporté dans un compte rendu paru dans L’Air pour les Jeunes. Il est compact et de facture très moderne pour son époque avec une admission par le vilebrequin. C’est un moteur deux temps de type « carré », la course du piston réalisé en acier nickel chrome traité est de 16 mm, une valeur identique à l’alésage. Le cylindre en acier spécial est borgne. Il est fixé au carter par deux vis. Ce dernier est moulé avec un alliage spécial d’aluminium. La bielle est en duralumin. L’allumage se fait classiquement par rupteur. Le régime normal d’emploi se situe entre 3 et 4000 tr/mn. Dans cette plage d’utilisation, le constructeur annonce une puissance moyenne de 1/10 de CV. Conçu pour fonctionner cylindre inversé, il est pour en faciliter l’installation, livré installé sur un bâti en aluminium qui reçoit également le réservoir d’essence, la bobine et le condensateur. Baptisé 0.0.0, il est officiellement lancé à la fin du printemps 1937. Livré dans une boite en bois, complet prêt à être utilisé, il s’échange contre 490 frs. Si l’acheteur n’a pas d’hélice à sa disposition, il lui en est proposée une moyennant 32 frs. Alors qu’il est présenté dans plusieurs revues et journaux comme le M.R.A et Les Ailes en juillet ou bien l’Air pour les Jeunes en septembre, sa publicité va se faire presque exclusivement via le bulletin du Modèle Air Club de France. Ce club important de la capitale a de nombreuses sections dans la France entière. Malgré l’annonce du lancement d’une première série de cent exemplaires, lors de la description faite dans le journal Les Ailes, la commercialisation va démarrer beaucoup plus lentement il me semble, car dans la notice d’information qui fait également office de mode d’emploi, il est précisé le versement lors de la commande d’un acompte correspondant à un tiers du prix et le solde à la livraison. L’entreprise procède comme pour ceux destiné à l’aviation et c’est une grave erreur à mon avis alors que d’autres fabricants ou importateurs fournissent sans attentes. Ce délai ajouté à une publicité trop ciblée et l’absence de revendeurs va faire qu’au final le volume des ventes va être faible sur un marché qui n’est surement pas aussi important qu’envisagé. Le prix est aussi un autre facteur car à cette époque, ces petites mécaniques quelque soit le constructeur sont hors de portées da la plupart des bourses. Tout cela sans oublier la concurrence qui se développe sur ce créneau des petites cylindrées. Le 2,2 cc ARTHUS BORDES arrive fin 1938 suivi par le RADIUM 3 cc au début de 1939 sans oublier la production étrangère comme les ELF et autre OHLSSON 23. Le constructeur jette l’éponge à la fin du l’hiver 1939, la dernière publicité paraissant dans le bulletin n°38 du M.A.C.F.




tirage d'époque réalisé à partir du cliché ayant servi pour la notice




le moteur en pièces, L'Air pour les Jeunes n°18 de septembre 1937




première publicité, bulletin M.A.C.F n°26 aout 1937




première publicité avec photo du moteur 0.0.0, bulletin M.A.C.F n°31 février 1938













L'avance à l'allumage n'est pas réglable. La gorge sur le cône d'hélice doit servir à démarrer le moteur en utilisant une ficelle comme sur les moteurs fixes. le nom du moteur, triple zéro: peut être une similitude avec le papier de verre à poncer.




Installation sur un avion, partie d'un plan de Georges SABLIER publié dans la revue Tout le Système D n°53 de novembre 1938.

La prochaine fois, nouvelle balade outre Rhin mais pas chez TAIFUN cette fois.
A+
Michel



Train_0.0.0_Notice_Constructreur.pdf
 Description:

Télécharger
 Nom du fichier:  Train_0.0.0_Notice_Constructreur.pdf
 Taille du fichier:  724.92 Ko
 Téléchargé:  165 fois



Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail  
Philippe26
Incurable Posteur
Incurable Posteur


Inscrit le: 10 Fév 2015
france.gif

Localisation: Allan près de Montélimar
Âge: 65 Sagittaire

MessagePosté le: 16/12/2017 12:35    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour et merci,

La vie était plutôt compliquée pour ces artisans.... plus d'un ont eu vraiment du mal avec les micros moteurs.

Merci pour cette véritable bible sur les moteurs que devient ce fil de discussion....

J'attends la suite...

Philippe



Je ne suis pas vieux, je suis jeune depuis plus longtemps que vous......
I am not old, I am young for longer than you .....
"C'est impossible, dit la Fierté; c'est risqué, dit l'Expérience; c'est sans issue, dit la Raison; mais essayons, murmure le coeur » W.A.Ward
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail  
allouchery
Apprenti Posteur
Apprenti Posteur


Inscrit le: 02 Nov 2013
france.gif


MessagePosté le: 18/12/2017 13:10    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour JMP
Voici les plans pour réaliser tes pièces manquantes, fais attention, la chemise est en fonte et non pas en acier, il n'y a pas de rondelle entre la chemise et le carter, bon courage.
Claude







Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    RETROPLANE.net Index du Forum -> Aéromodèles Antiques Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente
1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20,
21, 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30, 31, 32, 33, 34, 35, 36, 37, 38, 39, 40,
41, 42, 43, 44, 45, 46, 47, 48, 49, 50, 51, 52, 53, 54, 55, 56, 57, 58, 59, 60,
61 Suivante
Page 55 sur 61

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers
Vous pouvez télécharger des fichiers

Zone de Téléchargement du Forum et Site Retroplane


Images aléatoires album Retroplane, clic pour Agrandir

Forum en Flux RSS